Maître Garcia facture ses prestations selon une tarification qui prend en compte :

  • la difficulté du dossier et le caractère complexe et technique de la matière abordée ;
  • l’urgence éventuelle de son intervention ;
  • la nature des diligences à accomplir ;
  • les frais exposés par le cabinet ;
  • l’importance des intérêts en cause ;
  • la situation financière du client.

Une convention d’honoraires, qui précise les missions confiées à Maître Garcia et détaille les honoraires correspondants, est signée avec le client avant tout travail au fond comme l’exige désormais la loi sauf en cas d’urgence notamment.
L’honoraire du à l’avocat peut être fixé forfaitairement ou dépendre en partie de l’issue de la procédure. Dans ce dernier cas, l’honoraire de l’avocat est dit honoraire de résultat, étant rappelé toutefois qu’en l’état du droit positif, le pacte de quota litis est interdit.
 
Maître Garcia accorde à ses clients qui en ont besoin des facilités de paiement.